L'hippothérapie

Quand les mots
n'ont plus d'importance

L'hippothérapie

Parce que le cheval ou le poney se révèle être un partenaire thérapeutique efficace, nous proposons des séances de thérapie avec le cheval dans le cadre de troubles specifiques d'apprentissage tels qu'ils sont repris au niveau du DSM-5 (syndrome phonologique, syndrome visuo-attentionnel, syndrome dyspraxique).

Notre approche s'adresse donc à des enfants en difficulté d'apprentissage ou présentant au niveau du langage un trouble développemental comme la dysphasie ou encore un trouble envahissant du comportement comme l'autisme.

Les enfants en difficultés scolaires, qui ont souvent perdu la confiance en eux, peuvent retrouver une estime d'eux-mêmes à travers la relation au poney ou au cheval! La valorisation qu'apporte les activités équestres à ces enfants en souffrance d'eux-mêmes les ouvre vers un nouvel épanouissement qui restructure les liens sociaux (scolaires et familiaux).

Cadre thérapeutique:

 Les séances individuelles de 40 minutes sont données par une logopède formée en hippothérapie. Elles ont lieu sur rendez-vous en semaine ou le samedi matin selon les possibilités.

 

 


Communiquer avec et grâce au cheval

Le poney ou le cheval proposent un autre mode de communication. Les mots n'ont plus d'importance. Ils peuvent s'envoler... on les retrouvera peut-être un jour. Le cheval, animal mythique, dort au fond de nos rêves. Entrer concrètement dans son monde s'adresse à ce qu'il y a d'archaïque en nous. Parce que cette partie de nous n'est pas "habillée" par la parole, elle reste authentique et c'est avec elle que le cheval "converse".

La communication avec le cheval ou le poney ne passe donc pas prioritairement par l'expression orale.  Pour certaines personnes, prisonnières des mots, ce peut être une délivrance de s'exprimer autrement et d'être comprise. Les mots sont importants, bien sûr, mais il faut quelquefois savoir les oublier pour les retrouver autrement.

Le poney ou le cheval sont des êtres de sensations. Ils émettent, ils captent les émotions sans les déformer car le cheval n'interprète pas, ne fait pas semblant... il réagit.

Mais ne parlons plus des mots, puisqu'ils n'ont plus d'importance pour le moment. Et peut-être ne parlons plus du tout et regardons... écoutons... sentons... laissons-nous bercer, promener...
 




 

Comment cela fonctionne-t-il ?

La communication circule à travers la relation triangulaire entre l'enfant, le cheval  et le thérapeute

"Le thérapeute accompagne ce cheminement et l'on ne sait plus très bien s'il est le médiateur de la relation cheval/patient, ou si c'est le cheval qui est le médiateur de la relation patient/thérapeute..." Jean-Claude Barrey - extrait de "Thérapies avec le Cheval"